Petits potins et rumeurs du monde végétal (saison 6 )

              Ciguë ou cerfeuil?

Dimanche les élèves de l'école des plantes ,les parents ,les amis,se sont réunis au Castanet au dessus du Collet de Dèze dans le Gard pour une journée, tout au bonheur de la découverte botanique, de la contemplation des belles mystérieuses et de tenter de leur donner une identité.. .

La botanique est parfois un peu compliquée,elle touche au désarroi quasi métaphysique lorsque les 5 flores ouvertes ,que vous feuilletez compulsivement ,lâchement,sournoisement vous laissent tomber en chemin ,refusant la réponse claire ,vous abandonnant à votre ignorance crasse..

Elles n'ont pas voulu répondre ,ou nous n'avons pas su les interroger ,ou bien ,nous n'avons pas bien su observer,l’œil vissé à la loupe..Alors accablé on a eu envie de se dire que décidément la botanique n'est pas une science exacte.. et qu'il vaut nettement mieux regarder les images,les planches en couleur pour appeler l'inconnue par son petit nom..

Et puis on se dit que non,décidément non ,il ne faut pas sombrer dans la facilité,ni le désespoir ,alors on reprend la flore ,et on interroge de nouveau..

Ciguë ou cerfeuil?? ,au bord d'un ruisselet d'eau fraîche,on a consulté..les livres qui faisaient partie de la sortie,ne nous ont pas beaucoup renseignés..mais au bout des cogitations et autres tergiversations, tiges à poils ou pas poils ,à bractées fourchues ou pas fourchues,nous avons tranché:
Anthriscus caucalis glabre et Chaerophylum hisurtum velu.

Pas de belle tueuse ,notre Ciguë ne faisait pas partie de la balade..

Dans l'euphorie printanière ,elles sont là , les rares Orchidées de Dactylorhiza majallis,Dactylorhiza fuschii ,Listera ovata en sous-bois,à Orchis militaris, jalonnant les bords de pâtures,le petit Muscaria neglectum,Thalictrum alpinum ou minus,Salvia pratensis, Campanula rotundifolia ,Aquilejia vulgaris et bien d'autres encore..

Elles appartiennent à tous et à personne,se moquent éperdument de nos investigations fiévreuses ,de notre compulsion à classifier,systématiser,elles sont sans loi,sans foi ,mais dans la fraîcheur d'un bocage ,ou la sécheresse d'une garrigue ,elles nous offrent les traces joliment colorées et parfumées d'une expérience sensible,inventent une autre manière d'être au monde..

Texte Florence Amargier

Andante de la sonate en E Mineur BWV 1034 de Jean-Sébastien Bach